Améliorer l’isolation des murs et de la toiture de sa maison permet de réduire ses dépenses d’énergie et aussi de profiter d’un meilleur confort intérieur. Mais, lorsqu’il s’agit de choisir le type d’isolant à employer, on se trouve confronté à de très nombreuses possibilités. Sélectionner le bon matériau, qui correspondra à vos contraintes techniques, à votre budget et aux gains de performance visés, nécessite donc une certaine expertise. L’Agence Val d’Yerres de La Maison Des Travaux vous présente les isolants les plus couramment utilisés.

CONTACTEZ NOUS EN CLIQUANT ICI

Les laines minérales

Produit courant en matière d’isolation thermique, les laines minérales regroupe un ensemble de matériaux assez fourni. On trouve parmi ceux-ci la laine de verre et la laine de roche qui peuvent être installées dans de nombreuses conditions : toits, combles, plafonds, murs, cloisons, sols, etc. Il faut cependant prévoir une épaisseur assez importante pour parvenir à une bonne résistance thermique en comptant environ une douzaine de centimètres pour les murs et 25 cm sous un toit. De plus, pour une isolation phonique performante, il convient de s’orienter vers la laine de roche.

Le verre cellulaire, matériau léger fabriqué à partir de sable ou de verre recyclé, et disponible sous forme de plaque isolante, de granulés ou de panneaux, conviendra pour les toits plats et les murs. Ses performances thermiques sont meilleures que les laines de roche ou de verre, mais son prix est également plus élevé.

Les laines végétales

Les laines végétales ou laines naturelles se présentent sous diverses formes selon leur origine : panneaux, rouleaux, vrac (soufflage), matelas, etc. Leur usage est le même que celui des laines minérales, mais leur coût est en revanche plus élevé. Résolument écologiques, les laines de chanvre ou les laines de bois présentent des performances d’isolation similaires aux laines minérales.

Les fibres de lin, également de texture laineuse, offrent en plus l’avantage de réguler efficacement l’humidité en la stockant en cas d’excès et en la restituant durant les périodes sèches.

Les isolants composites

On peut distinguer deux catégories d’isolants composites : les polystyrènes (expansés ou extrudés) et les polyuréthanes. Inflammables, voire toxiques en cas d’incendie, ces isolants sont peu adaptés pour une isolation par l’intérieur. On privilégiera donc ces produits pour une ITE (murs et toitures). Leurs performances thermiques sont légèrement supérieures à celles des laines minérales ou végétales, mais ils se révèlent en revanche de mauvais isolants phoniques. Ils présentent également l’avantage de ne pas « se tasser » avec le temps. Ils sont disponibles sous diverses formes panneaux rigides, vrac ou mousse pour le polyuréthane. Ce dernier nécessite moins d’épaisseur mais s’avère plus cher que le polystyrène.

Enfin, n’oubliez pas que l’air constitue également un bon isolant thermique.

L’Agence Val d’Yerres de La Maison Des Travaux est à votre écoute pour vous accompagner dans vos travaux d’amélioration énergétique. Nous intervenons dans de nombreuses communes de l’Essonne (Montgeron, Yerres, Brunoy, Draveil, Crosne, Vigneux-sur-Seine, Quincy-sous-Sénart, Saint-Germain-lès-Corbeil, Tigery, Varennes-Jarcy, etc.).

À noter : le service La Maison des Travaux est entièrement gratuit pour le client, nous sommes exclusivement rémunérés par nos artisans partenaires pour le temps et les affaires que nous leur faisons gagner.